Le manager d’aujourd’hui est un Homme nouveau, il est à l’écoute, sait donner du feedback, est un vrai leader, porte avec fierté les valeurs de l’entreprise… bref, sur Tinder ou sur le CV, il est l’Homme parfait. La réalité peut-être malheureusement bien différente des aspirations des entreprises. Entre KPI à rendre, pression venant de la direction, réunions… le manager est plus souvent la tête dans un étau que l’Homme nouveau tant attendu. Alors le profil du bon manager aspiration ou réalité?

Manager ses équipes, ça rentre où dans l’emploi du temps ?

Et oui, bonne question ! Un manager français passe en moyenne 40% de son temps à rédiger des rapports et KPI pour sa direction. En bref, avec un salaire médiant en France de 3300€ pour un manager, vous payez 1 320 € pour des extractions d’ERP. Et ce n’est pas fini ! Un cadre passe en moyenne 24 jours par an en réunion soit plus d’un mois en comptant uniquement les jours ouvrés.

Afin de disposer de bon manager, les entreprises doivent revoir leurs organisations afin de dégager du temps pour un métier à part entière : MANAGER

Comment se transformer en Homme nouveau ?

Toutes les softs skills requises pour être un bon manager ne sont pas innées, il faut se former. Résolution de conflit, donner du feedback, apprendre à parler à chacun… Sont autant de compétences à acquérir pour réussir à guider les collaborateurs de l’entreprise. 

Entreprise, donnez-vous les moyens de travailler avec des Hommes nouveaux

Premièrement, si vous souhaitez les meilleurs managers pour votre entreprise, il va falloir revoir un peu votre organisation. Il faut dégager davantage de temps pour l’humain et moins dans les KPI et les réunions. 

Deuxièmement, donnez toutes les cartes à vos managers et formez-les. Investir sur ces managers est rentable à long terme : fidélisation des collaborateurs, baisse de l’absentéisme…

Une question ?

Technologies et lutte contre le sexisme au travail

Technologies et lutte contre le sexisme au travail

En changeant la perception que l’on a du stress, on permet au corps de modifier les réactions physiques.
Ainsi, dans une situation de stress classique, ou tous les signaux sont mal vécus, les vaisseaux sanguins se contractent, réduisant considérablement leur diamètre et augmentant même les risques de maladies cardiovasculaire en cas de stress chroniques.