Comment mettre en place des formations harcèlement sexuel au travail ?

Publié le 29 Avr 2021
Mise à jours le 16 Avr 2024

Depuis l’arrivée du mouvement Meetoo, la parole s’est libérée sur le harcèlement sexuel. Sur le lieu de travail il est de moins en moins toléré et de plus en plus condamné. On ne compte plus les semaines où des cas de harcèlement sexuel au travail font la une dans la presse. Science po, Ubisoft, Canal + … aucun secteur d’activité n’est exempt d’un bad buzz ! Former ses collaborateurs est donc devenu indispensable pour les entreprises.

Pourquoi mettre en place des formations harcèlement sexuel au travail ?

Vos obligations légales en tant que RH ou employeur

Protéger ses collaborateurs du harcèlement sexuel incombe légalement à l’employeur dans le cadre de la sécurité au travail. Comme tout risque professionnel, l’employeur n’évaluant et ne prévenant pas ce risque peut être tenu légalement responsable pour ce manquement.

Si votre entreprise comporte plus de 50 employés, vous avez l’obligation de nommer et former des référents sexisme et harcèlement sexuel. En général, un est nommé à la RH et un au CSE. Vous devez également communiquer sur le nom et le contact de ces personnes auprès de tous les collaborateurs.

Le risque pour votre marque employeur

Ne rien faire c’est aussi prendre le risque de se retrouver au cœur de l’actualité avec un bad buzz. Un exemple récent : celui de Canal +. Lors de la diffusion du documentaire « je ne suis pas une salope, je suis journaliste » de Marie Portolano, la chaine a décidé de couper des scènes de harcèlement sexuel et d’agressions au travail subie par les journalistes. Les scènes coupées ont fuité et se sont retrouvées au cœur de l’actualité. Canal + s’est donc retrouvé pointé du doigt pour leur gestion du harcèlement et le documentaire a fait les Unes des actualités pendant 3 semaines.

Lire aussi : REVERTO remporte le prix de l'innovation Préventica

Le harcèlement sexuel n’est pas anecdotique

En France, 1 femme sur 5 est, a été ou sera victime de harcèlement sexuel au travail au cours de sa vie professionnelle. Par ailleurs, 25% des agressions sexuelles ont lieu au travail. Au vu de ces statistiques, vous avez forcément des cas au sein même de votre entreprise.

Qu’est ce que le harcèlement sexuel au travail ?

Définition légale du harcèlement sexuel

Selon la loi, « le harcèlement sexuel se caractérise par le fait d’imposer à une personne, de façon répétée, des propos ou comportements à connotation sexuelle ou sexiste, qui portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant, ou créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante. »

Sont concernées également toutes forme de pression dans le but d’obtenir des faveurs sexuelles.

Et dans les faits ?

En entreprise, le harcèlement peut prendre de nombreuses formes :

  • Des blagues sexistes fréquentes
  • Des blagues salaces sur le lieu de travail
  • Des posters de personnes dénudées affichés sur les murs (les dieux du stage ça compte aussi !), c’est ce qu’on appelle du harcèlement sexuel d’ambiance
  • Des réflexions sur le physique d’une personne
  • Du chantage « promotion canapé »

La liste des agissements pouvant être caractérisé comme du harcèlement sexuel au travail est si longue qu’on pourrait lui dédier un article à part entière !

Quelle sont les sanctions pour le harcèlement sexuel au travail ?

Le harcèlement sexuel tient du pénal. Le collaborateur auteur de harcèlement sexuel encours 2 ans d’emprisonnement et 30000 € d’amende. Cette condamnation peut être étendue à 3 ans et 45000 € si le harcèlement est commis par une personne ayant autorité (un manager par exemple), en groupe ou via un support numérique.

Lire aussi : RH, saviez-vous que la majorité de vos collaborateurs ne savent pas que certains de leurs collègues souffrent de handicaps invisibles ?

Comment mettre en place des formation harcèlement sexuel au travail ?

Vos collaborateurs trainent des pieds pour venir en formation dès l’énonciation du mot harcèlement ? Vous avez tenté de mettre en place un e-learning qui n’a pas eu de succès ? Votre entreprise n’est pas un cas isolé. Comme le port des EPI, vous avez toute la légitimité pour rendre ces formations obligatoires.

Adoptez les formations innovantes

Reverto sensibilise en forme les collaborateurs au sexisme grâce à la réalité virtuelle. Plutôt que d’expliquer aux collaborateurs le harcèlement sexuel en entreprise, Reverto leur fait vivre, en VR, dans la peau d’une victime. S’en suit un module interactif revenant sur les situations vécues afin de nommer les comportements, rappeler les lois, les sanctions…. Ce module permet également de donner les clés pour agir en tant que témoin ou victime de harcèlement sexuel. Ce module en réalité virtuelle permet de donner une bonne base à tous les collaborateurs et est à un prix attractif. Il peut facilement être complété par des formations complémentaires à destination des managers et RH.

Le petit + : Reverto permet également de mesurer le harcèlement sexuel dans votre entreprise. Grace aux quizz présent dans le module interactif, Reverto demande aux collaborateurs, de manière anonyme, s’ils ont déjà été témoins ou victimes et vous retransmet ces données.

NOS BLOGS
Démystifier le sexisme et ses manifestations diverses
Blog

La VR pour former à l’empathie : LA solution du bien-être au travail ?

La VR pour former à l'empathie
Blog

Retenir l’attention des collaborateurs en formation, la magie de la réalité virtuelle

Retenir l'attention des collaborateurs en formation
Blog

Le consentement, une notion bien méconnue chez les étudiants

consentement etudiant
Blog

Détection des RPS : comment faire ?

Les RPS au travail sont un véritable enjeu pour les RH