Handicap en entreprise, mettons de côté nos préjugés

Publié le 02 Sep 2020
Mise à jours le 16 Avr 2024

Lorsqu’on parle de handicap, les préjugés vont bon train ! Le manque de connaissance sur le sujet fait qu’on à tendance à imaginer une personne limitée dans sa gestuelle et ses capacités d’actions.

Or, les situations de handicaps sont extrêmement variées et pour la plupart totalement invisibles. Conséquence de ces aprioris, le chômage chez les personnes en situation de handicap crève le plafond et très peu d’entreprises remplissent leurs obligations en matière d’emploi. Les conséquences économiques sont plus que négatives pour toutes les parties. D’un côté, le chômage de longue durée, de l’autre des amendes salées pour non-respect de la législation.

Et si nous passions au-delà de nos préjugés ?

Qu’est ce qu’une situation de handicap ?

Pour commencer, remettre à plat notre définition du handicap est indispensable. L’article 14 de la loi du 11 février 2005 définie le handicap comme constituant « toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant. »

Et plus concrètement ?

Plus concrètement, on classifie les situations de handicap en 5 grandes catégories :

  • le handicap moteur,
  • le handicap sensoriel (visuel, auditif),
  • le handicap psychique (pathologies perturbant la personnalité),
  • le handicap mental (déficiences intellectuelles)
  • et les maladies invalidantes.

Ces situations peuvent, par exemple, englober une dyslexie sévère, un cancer, des maladies chroniques invalidantes type diabète ou maladie de crohn…. Bref, vous connaissez au moins 1 personne dans votre entourage répondant à la définition du handicap.

12 millions de français sont concernés par une situation de handicap. 80% de ces handicaps sont invisibles. On estime que 50% des salariés actifs en France seront touchés par un handicap au cours de leur vie pro. Au vue de ces chiffres, discriminer une personne handicapée c’est, en quelque sorte, se tirer une balle dans pied.

 

Lire aussi : RH : méfiez-vous du « féminisme washing » dans vos entreprises, le sexisme n’est jamais loin !

Comment faire évoluer efficacement les mentalités ?

Afin de sensibiliser et/ou former aux mieux vos collaborateurs, vous pouvez faire appel à des cabinet comme EXECO, spécialisé sur le sujet. Grâce à des atelier, des jeux… ils mettront en situations vos collaborateurs et pourront répondre à toutes leurs questions. Ils peuvent également vous aider sur la mise en place d’espaces de travail adaptés à chaque handicap.

Des entreprises comme REVERTO utilisent la réalité virtuelle pour sensibiliser vos collaborateurs. Plutôt que d’expliquer le handicap à vos collaborateurs, REVERTO leur fait vivre en VR afin de développer des mécanismes d’empathie puissants et durables.

NOS BLOGS
Démystifier le sexisme et ses manifestations diverses
Blog

Vos témoignages : Les do & don’t du management à distance

télétravail article bonne pratique
Blog

Vos témoignages : les do & don’t du management à distance partie 2

télétravail article bonne pratique
Blog

Le harcèlement moral, pas seulement une affaire de pervers narcissique

harcèlement moral
Blog

Comment favoriser l’intégration des travailleurs handicapés ?

integration handicap