Deux supers initiatives RH au service de l’expérience collaborateur !

Publié le 13 Avr 2021
Mise à jours le 16 Avr 2024

Séverine adore arriver au bureau, chaque matin ! La PME dont elle est DRH est pleine de vie, et ce n’est rien que de le dire. Elle salue les consultants informatique et leur propose un café. Après quelques papotages sur la vie de famille des un des autres, elle se pose dans son bureau individuel, la porte ouverte. Séverine à le sentiment d’une santé interne propre, sans plis. Les informaticiens, pourtant à la réputation si introvertie, sont heureux de venir travailler. A distance comme en présentiel, le pouls général est très bon.

Avec la crise sanitaire, ce n’était pourtant pas gagné ! Elle en avait conscience. En tant que DRH, Sèverine a su prendre le virage le plus adapté afin d’éviter une bascule en interne et arriver à un potentiel burnout. C’était bien sur ses épaules, que reposaient les choix d’initiatives à prendre. Et en urgence ! Mais alors, comment a donc fait cette DRH pour instaurer une expérience collaborateur digne de ce nom en interne, et éviter le burnout ?  Notamment dans un contexte de Covid 19. C’est que nous allons essayer de comprendre. Voici les 2 meilleures initiatives pour préserver les collaborateurs du burnout.

RH et Covid 19 : une indispensable prise de recul ?

Eh oui, le confinement général avait bien troublé le quotidien de chacun. Les enfants à la maison, travail des heures le dos courbé sur le canapé et le pc sur la table basse, l’angoisse du virus… Autant d’éléments que nos DRH avaient le devoir de prendre en compte. Le mal-être des collaborateurs allait de plus en plus faire surface.

Un autre élément vient s’additionner à l’équation :  les managers. Ces derniers, avec tant de pression quotidienne avant le Covid et la gestion de leurs équipes, allaient à présent devoir gérer cette nouvelle organisation à distance avec les divers troubles nouvellement rencontrés par leurs équipes. Comment ne pas tomber dans le stress, le burnout ?

Pour Séverine, cette prise de recul sur la situation était la première étape. Un plan d’action, la suivante. Elle s’est alors posée, et a réfléchit. Jusqu’à présent, les grands enjeux en interne étaient les suivants : les enjeux de recrutement ainsi que ceux de l’attractivité employeur. En effet ! Cette PME recrutait des profils rares en informatique. Ce pourquoi, le recrutement était au centre des priorités. Quant à la marque employeur : elle devait être impeccable afin de faire « bonne vitrine ».

Cependant, dans l’urgence de cette crise sanitaire, Séverine a dû remettre en ordre les priorités. Et il fallait agir vite et efficacement. Prise de recul oblige, le « bling bling » allait être mis de côté. Mais pour se tourner vers quoi ?

Lire aussi : RH : un poste délicat en cette période de pandémie

La qualité de vie au travail : arme affutée des RH contre le burnout ?

En tant que DRH, Rh ou tout professionnel des ressources humaines, le bien être des collaborateurs n’est plus optionnel. Séverine a bien compris que les méthodes hiérarchiques descendante sont anxiogènes. Surtout en cette période plus que jamais inédite et troublée.  Afin d’éviter un burnout global, l’idée est la suivante : instaurer une communication transversale. Les idées de tous sont prises en compte. Des notes internes sont transmises et l’empathie est au centre.

  • Faut-il alléger les process ?
  • Instaurer plus de réunions en équipes ?
  • Alimenter un canal « détente » dans nos outils de communication ?
  • Des escape game par visio, c’est possible ?
  • Des webinars d’information interne chaque mois pour une transparence aux petits oignons ?

La santé interne d’une entreprise, c’est un enjeux dédié RH !

De la formation plus « ludique », au service des collaborateurs ?

« Ce n’est pas parce que nous devons gérer une crise économique liée au Covid 19, que nous ne pensons pas à votre montée en compétence ! » Quelques mots, une phrase… Mais sortie de la bouche d’une experte en ressources humaine qui à tout point de vue a à cœur ses employés.

Notre DRH a bien conscience que « formation » ne rime pas toujours avec « amusement ». Ce pourquoi elle compte bien tout mettre en œuvre pour combiner les deux. Apporter de la modernité ! La modernité des canaux de formation veut à présent du « ludique » voir même de la « gamification ». Elle se pose alors la question : en tant que RH, puis-je booster mes équipes grâce à la gamification en formation ?

Nouveaux, cela attise la curiosité des employés. Ludique, ils sont pris aux jeux, et prennent plaisir. Enfin, technique, ils montent naturellement en compétence.

Cette notion de « plaisir » est très importante afin de fidéliser ses employés et surtout : se démarquer de la concurrence. Les Technologies évoluent, les méthodes d’apprentissage avec.

Entre autres, Séverine a fait le choix de sensibiliser au sexisme ordinaire, grâce à la réalité virtuelle. La Réalité virtuelle peut aider pour le télétravail, c’est un fait.

Pour conclure, il est évident que prendre soin de la santé interne de son entreprise est primordial. Si un manager est « oppressé » et que rien n’est fait, ses équipes en prendront un coup par procuration ! Une prise de recul est donc bien utile. Des leviers d’action telles que la QVT ou la formation ludique au travail sont les canaux les plus modernes. Afin d’instaurer une pérennité du bien être en entreprise, il faut pouvoir avancer avec son temps.

NOS BLOGS
Démystifier le sexisme et ses manifestations diverses
Blog

REVERTO et e-Enfance lauréats du Fonds pour le civisme de Facebook

|fond civisme
Blog

Harcèlement moral : éviter de rendre son entreprise malade

|
Blog

Y-a-t-il une bonne manière de gérer du harcèlement sexuel dans son entreprise ?

|||Cet article traite du partenariat entre une influences et reverto dans le cadre du concours aviva|
Blog

Comment la réalité virtuelle peut améliorer votre quotidien au (télé)travail ?

|robert kelly bbc télétravail confinement