Harcèlement sexuel en entreprise: prévenir et sensibiliser

Publié le 14 Avr 2021
Mise à jours le 16 Avr 2024

Faire face à des agissements abusifs, du harcèlement sexuel, du sexisme en entreprise, ce n’est pas si rare que ça. Chaque entreprise se croit immunisé de ce fléau, mais malgré toutes les précautions prises, parfois, des personnes harcelantes intègrent notre entreprise. Nous avons récemment sorti une vidéo témoignage d’une dirigeante, Mathilde qui a du gérer un cas de harcèlement sexuel. En partant de cet évènement, nous allons vous montrer l’importance de la prévention et de la sensibilisation au sein de votre entreprise.

Harcèlement sexuel : que s’est-il passé ?

Tout d’abord, un matin, un de ses employés est venu lui apprendre que sa collègue subissait des propos à caractère sexuel et répétitifs, depuis des semaines. Mathilde, la dirigeante, a donc appris avec stupeur, ce qu’il se déroulait, dans son dos, dans l’entreprise qu’elle a monté. Choquée de ce qu’elle venait d’apprendre, milles questions se sont posées dans sa tête : à quel moment, pourquoi ne l’as-t-elle pas vu, comment ça s’est passé, à quelle fréquence ?

Ensuite, le moment était venu de prendre des décisions : des membres de l’équipe ont été questionnés sur l’individu harcelant, sans aborder directement le sujet. Évidemment, la vérité ne s’est pas faite attendre. En effet, tout le monde était gêné par la présence de cet individu, et personne n’osait en parler. Par chance, sa période d’essai n’était pas terminée. Pour finir, la victime s’est exprimée et a avoué ne pas vouloir rapporter ces faits, par peur qu’il se fasse virer. La victime était donc emphatique à la personne qui le harcelait, ce qui n’est pas si rare, et c’est ce en quoi réside tout le problème : les victimes ont peur des répercussions.

Lire aussi : 5 astuces pour lutter contre le sexisme au travail !

A-t-elle réagit tout de suite ?

En 12 heures, tout était terminé, les versions ont été confrontées, l’auteur renvoyé. L’objectif premier était de rassurer les équipes, de les mettre en sécurité, et de leur faire comprendre que les dirigeants seraient toujours là pour les épauler. Il était important pour Mathilde et David de montrer que Nümorning était un espace sain dans lequel venir travailler. Effectivement, cette épreuve a permis de montrer à tout le monde que les comportements déviants et le harcèlement sexuel n’avaient aucunement sa place dans l’équipe. Désormais, les employé.e.s savent qu’ils peuvent se confier à leurs dirigeants, et leur faire entièrement confiance. Par cette situation, ils ont finalement prouvé l’importance de la communication et de l’échange au sein d’une équipe. L’échange, au delà du contenu professionnel.

Quelles leçons peut-on en tirer ?

Mathilde a compris l’importance de la sensibilisation. Les organisations et entreprises communiquent et préviennent ces risques psychosociaux très souvent uniquement après y avoir fait face. Elles se retrouvent au pied du mur, et décide de faire une communication de crise. Néanmoins, il ne faut pas attendre que cela arrive, justement ! Il est nécessaire de prévenir et de former vos collaborateurs sur ces sujets importants. D’une part, vos équipes se sentiront dès le départ en confiance pour vous parler, et les potentiels auteurs sauront que vous serez intransigeants et radicaux !

Mathilde et David ont décidé de plus sensibiliser aux sujets comme le harcèlement sexuel. Après réflexion, ils se sont dit qu’il aurait été important de parler de ces risques dès le début. De plus, ils ont décidé d’échanger davantage avec leurs collaborateurs, et de mettre en place des moments afin d’échanger sur leurs émotions, ressentis, parler de leur moral. Ainsi, s’éloigner un peu du cadre du travail pour se rapprocher de l’humain.

Nous avons réalisé une vidéo témoignage de Mathilde, qui nous explique comment elle a vécu cette situation.

Lire aussi : Sexisme au travail : ou le bénévolat des femmes jusqu’à la fin de l’année !

Comment sensibiliser ?

Il y a différentes choses à mettre en place. Vous pouvez faire des tables rondes, des débats participatifs, en demandant à chacun.e de parler de ses connaissances ou expériences. Vous pouvez même mettre en place des jeux ludiques afin d’apprendre les notions de harcèlement, sexisme, et autres risques psychosociaux.

Mais surtout, une sensibilisation impactante existe : la formation par la réalité virtuelle. En vous mettant à la place d’autrui, vous pourrez comprendre ce qu’il.elle vit et ainsi partager ses émotions. Cette immersion est significative car elle va se loger dans votre vécu personnel. Chez Reverto, nous vous proposons de former vos équipes sur des sujets importants : harcèlement sexuel, sexisme, handicap invisible, harcèlement moral.

Découvrez ici en quoi consiste la VR !

En ce qui concerne le harcèlement sexuel, vous serez à la place de Juliette, victime et témoin de ces agissements, dans son milieu professionnel. Après votre immersion, une formation vous est proposée, et vous pourrez par exemple apprendre la différence entre une agression sexuelle et du harcèlement sexuel. Si vous êtes curieux, nous avons fait une vidéo teaser de ce module !

N’hésitez plus, agissez !

NOS BLOGS
Démystifier le sexisme et ses manifestations diverses
Blog

Responsable QVT, poste utile ou bullshit job ?

Role responsable QVT
Blog

Deux supers initiatives RH au service de l’expérience collaborateur !

RH et expérience collaborateur
Blog

REVERTO et e-Enfance lauréats du Fonds pour le civisme de Facebook

|fond civisme
Blog

Harcèlement moral : éviter de rendre son entreprise malade

|