En quoi des risques psychosociaux non traités en interne peuvent anéantir votre image ?

Publié le 28 Mai 2021
Mise à jours le 16 Avr 2024

Les demandes changeantes et les pressions sur le lieu de travail sont connues pour avoir un impact sur la performance des travailleurs. Les employeurs sont ainsi encouragés à actionner des mesures volontaires pour promouvoir le bien-être mental des employés, grâce notamment à une sensibilisation risques psychosociaux. Ces risques figurent parmi les difficultés les plus délicates en matière de sécurité et de santé au travail, du fait qu’ils ont un impact significatif sur la santé des individus et sur l’image de l’entreprise. De plus, le développement des médias sociaux a donné une grande autonomie au public. Ce phénomène affaiblit donc la position des entreprises qui s’exposent facilement à une publicité négative ou à des atteintes à leur réputation.

Quels sont les facteurs à l’origine des risques psychosociaux en entreprise ?

  • Les travailleurs sont en proie au stress lorsque les exigences de leur supérieur hiérarchique sont trop excessives et dépassent leur capacité à y faire face. Ceux qui souffrent d’un stress prolongé peuvent en effet développer de sérieux problèmes de santé physique, notamment les maladies cardiovasculaires et les troubles musculo-squelettiques. Les véritables risques psychosociaux peuvent d’ailleurs découler d’une mauvaise conception, organisation ou gestion des tâches, associée à un mauvais contexte social de travail. Ces conditions de travail entraînent évidemment des résultats psychologiques, physiques et sociaux négatifs, tels que l’épuisement professionnel ou la dépression. L’image ou la réputation de l’entreprise peut alors être anéantie par trois acteurs différents : son client, ses employés, ou l’entreprise elle-même. Voici quelques facteurs courants qui peuvent entraîner des risques psychosociaux sur le lieu du travail :

    • La charge de travail excessive ;
    • Les demandes contradictoires et le manque de clarté des rôles de chacun ;
    • Le manque d’implication dans la prise de décisions qui peuvent affecter le travailleur ;
    • Le manque d’influence sur la façon dont le travail doit être fait ;
    • La transformation organisationnelle mal gérée, menant à une précarité de l’emploi ;
    • La communication inefficace ;
    • Le manque de soutien de la part de la direction ou des managers ;
    • Le harcèlement psychologique ou sexuel, accompagné ou non de violences ;
    • La discrimination et les préjugés sexistes…

    Lire aussi : Le harcèlement moral au travail, c’est quoi ?

    Pourquoi est-ce important de traiter les risques psychosociaux en entreprise ?

    Au cours de ces dernières décennies, des changements importants se sont produits dans le monde du travail. Ces transformations sont étroitement liées à la manière dont les tâches sont organisées et gérées, entraînant à la fois de nombreux risques émergents et de nouveaux défis. Des études réalisées au niveau des entreprises montrent que les risques psychosociaux sont plus difficiles à gérer que les risques dits « traditionnels » pour la sécurité et la santé au travail. La prévention risques psychosociaux devient ainsi une priorité en misant sur des outils pratiques, comme la réalité virtuelle (VR), qui facilitent la gestion du stress, de la violence et du harcèlement liés au travail. Les risques psychosociaux ont d’ailleurs été identifiés comme l’un de ces principaux risques émergents, avec leurs conséquences négatives sur la santé de l’individu.

    Pour l’entreprise elle-même, les effets négatifs liés à ces risques peuvent être une mauvaise performance globale, une augmentation de l’absentéisme, ou un accroissement des taux d’accidents et de blessures sur le lieu de travail. Les absences ont également tendance à être plus longues que celles qui résultent d’autres causes. Enfin, le stress lié au travail peut contribuer à une hausse du taux de retraite anticipée.

    Peur d’agressions et de vengeance de la part du harceleur

    L’image et la réputation d’une entreprise peuvent être définies comme des actifs qui ont une valeur financière pour celle-ci. En effet, elles peuvent influencer ou susciter l’intérêt des clients, la motivation des travailleurs, et la génération d’intérêt pour l’investissement. Par la même occasion, elles peuvent offrir une couverture médiatique positive. La gestion de cette image implique de prendre au sérieux l’atteinte à la réputation de l’entreprise, en développant activement des stratégies pour traiter chaque cas psychosocial de manière individuelle. La direction doit ainsi être en mesure de guider le comportement de ses employés. Quant aux employés, ces derniers doivent à leur tour informer la direction sur les tendances, les problèmes et les diverses circonstances en temps réel.

    Avec la bonne approche, les risques psychosociaux liés au travail peuvent être évités et gérés avec succès, quelle que soit la taille ou la nature des activités de l’entreprise. En tant qu’employeur, vous avez la responsabilité légale de veiller à ce que ces risques soient correctement évalués et contrôlés sur le lieu de travail, tout comme les travailleurs doivent également y être impliqués. Cette implication garantira que les mesures de prévention des risques humainsmises en place sont à la fois appropriées et efficaces.

    NOS BLOGS
    Démystifier le sexisme et ses manifestations diverses
    Blog

    Comment améliorer durablement vos pratiques managériales, avec la réalité virtuelle ?

    améliorer ses pratiques managériales avec la VR
    Blog

    RH, pourquoi devez-vous mettre l’empathie au centre de votre stratégie ?

    Manager avec de l'empathie
    Blog

    Pourquoi la réalité virtuelle vous démarque de la concurrence ?

    La VR pour se démarquer de la concurrence
    Blog

    Pourquoi les victimes de harcèlement sexuel au travail ne parlent pas ?

    Pourquoi les victimes de harcèlement sexuel ne parlent pas ?