Des expériences appuyées par la recherche scientifique

Nous travaillons avec des docteurs en psychologie cognitive sur les thématiques de la réalité virtuelle et l’empathie. L’immersion permet de prendre plus facilement conscience de certaines situations et donc de les combattre.

Mieux connaître la VR pour mieux l’utiliser

Des volontaires visionnent « LA TRAQUE » réalisé par REVERTO avant de répondre à un questionnaire fouillé

La réalité virtuelle est un outil très puissant pour capter l’attention, faire passer des messages et avoir un réel impact sur l’utilisateur.

Chez REVERTO, notre ambition est de développer la recherche sur ces leviers en partenariat avec des docteurs en psychologie et spécialistes des neurosciences pour pouvoir les connaître au mieux et les utiliser de façon optimale.  

C’est pourquoi REVERTO lance en partenariat avec l’Université Lyon-I et le laboratoire ELICO une étude sur l’impact émotionnel de la réalité virtuelle en fonction du niveau d’empathie des participants. Cette étude, basée sur nos contenus, est dirigée par Françoise Poyet , professeur des universités à l’ESPE (École Supérieure du Professorat et de l’Éducation) et spécialiste des usages du numérique à des fins éducatives. Le but de cette étude ? Identifier précisément les leviers d’empathie et d’identification de la VR pour mieux les actionner.

Créer des contenus adaptés et impactants

Fort de cette activité de R&D, nous travaillons main dans la main avec des chercheurs pour la réalisation de certains contenus. Par exemple, pour une expérience immersive de sensibilisation au harcèlement scolaire, nous travaillons main dans la main avec Lenaïc Cadet, une doctorante spécialisée en neuropsychologie de l’adolescent. Cette expérience VR sera utilisée en 2020 dans les classes de 3ème et 4ème pour prévenir et sensibiliser au harcèlement scolaire et cyber-harcèlement. Nous devons donner toutes les garanties que ce contenu sera adapté pour des adolescents qui vivent la réalité virtuelle de manière plus intense que les adultes. 

Notre volonté est toujours la même, aller plus loin dans la connaissance des mécanismes de la VR pour appuyer sur les bons leviers. Et s’assurer que son utilisation soit la plus impactante possible et utilisée à bon escient.