Un mauvais management est souvent à l’origine de la démission des salariés. De quoi faire réfléchir sur son comportement et ses pratiques. Bien que les difficultés rencontrées diffèrent en fonction du contexte, du type d’activité et des équipes gérées, il y a toujours des erreurs à éviter. Sachant qu’il est bloqué entre une gouvernance exigeant des résultats et des collaborateurs revendiquant leur bien-être immédiat, corriger ses méthodes sera certainement contraignant. Afin de lui transmettre les bonnes pratiques du management, il est important d’adopter une démarche qui l’aidera à développer ses compétences managériales.

Que faire face à un mauvais management ?

Il est probable qu’un patron soit totalement inconscient de ses défauts. En effet, il pourrait ignorer qu’il est un mauvais manager. Dans ce cas, votre service RH doit savoir comment aborder la question de la gestion d’un mauvais leader. Il est crucial de lui faire comprendre ce dont l’entreprise a besoin pour réussir en termes de direction, de feedback et de soutien. Vous ne devez pas hésiter à lui demander comment on peut l’aider à atteindre les objectifs fixés, en lui prêtant écoute et assistance.

Il est nécessaire de lui montrer que les employés ont droit à un environnement de travail sain. Autrement dit, le manager doit absolument connaître les impacts que cela pourrait avoir sur les membres de son équipe, et surtout sur leurs performances. En agissant ainsi, il est possible qu’il veuille s’intéresser au rendement de travail, et certainement changer. Il est préférable d’éviter les conflits en public avec son manager, lorsqu’on souhaite attirer son attention concernant des faits. Certes, on doit le faire en privé. Si une sensibilisation ludique ou une prévention ludique est par ailleurs envisageable, ce serait encore mieux.

Analyser les causes profondes

Lorsqu’on découvre d’une manière rationnelle ce qui est réellement à l’origine des problèmes, on peut mettre fin au souci du bouc émissaire. Dans ce cas, on recommande une technique efficace, qui n’est autre que les « 5 raisons ». Elle consiste plus précisément à rassembler les collègues afin de se demander « Pourquoi cela est-il arrivé ? ». Vous allez réfléchir ensemble et trouver des réponses, avant de vous mettre d’accord sur une solution. Il faut ensuite se reposer la question, au moins cinq fois, en vue découvrir le cœur du problème.

Travailler en équipe pour une meilleure performance

Lors d’une conversation difficile, il est essentiel de mettre un terme aux tensions, et de se focaliser sur la manière dont le travail en équipe peut améliorer les choses. En tant que responsable des ressources humaines, vous savez que les problèmes de communication nuisent à votre entreprise. C’est pourquoi le recours à des moyens améliorant les processus de communication interne est incontournable. Ils vont non seulement construire de bonnes relations au sein des équipes, mais aussi développer les performances des employés. Aujourd’hui, les entreprises ont tendance à utiliser la réalité virtuelle VR pour fédérer les collaborateurs.

      La technologie évolue vos pratiques RH aussi

      Responsabiliser un membre

      Bien qu’on n’ait pas l’habitude de le faire, ce serait sans doute le moment de désigner un chef de projet. Ce conseil est en effet valable lorsqu’on est contraint de gérer un mauvais gestionnaire. Cette démarche est utile dans la mesure où le responsable nommé sera l’intermédiaire entre les employés et le manager. Son rôle consistera à répartir les tâches au sein du groupe, dans le but d’assurer l’exécution d’un projet, selon le budget et le temps prévus. S’il en a besoin, on devra lui proposer une formation management.

        Se préparer à l’avance

        Avec la direction, vous ne devez pas vous contenter d’appeler le manager dans votre bureau et lui parler de ses faiblesses. Vous devez déterminer au préalable ses erreurs et écouter les plaintes de ses collaborateurs avant d’y associer les autres informations pertinentes. Avant d’en discuter avec lui, vous devez prendre le temps de les examiner. Vous pouvez par conséquent lui proposer une formation leadership ou une autre sensibilisation ludique. REVERTO, la plateforme de prévention des risques humains, peut par exemple vous aider à le former et à le sensibiliser.

        Comment réagir face à un mauvais management ?

        Une excellente posture et de bonnes pratiques managériales se reflètent naturellement à travers le bien-être et la performance des collaborateurs. De même, pour reconnaître un bon manager, il suffit de voir le lien dont il est parvenu à établir entre la direction et les employés. Au cas où il serait loin de ces résultats, il a donc besoin d’aide pour y arriver. Cela signifie qu’il est nécessaire de le convaincre de l’importance de son rôle, et surtout de changer son comportement ou ses méthodes.

        Cette prise de conscience est possible grâce à l’utilisation de la VR ou réalité virtuelle. À l’aide de cet outil, vous pouvez facilement changer son état d’esprit. Il faut également lui apprendre à maîtriser la conduite des réunions et des entretiens importants en management. Enfin, il doit précisément connaître comment entourer ses collaborateurs dans des conditions optimales afin qu’ils puissent travailler tout en étant parfaitement à l’aise.

        Une question ?