Pourquoi vos collaborateurs ont peur de leur hiérarchie, dans un contexte de harcèlement ?

Publié le 02 Juin 2021
Mise à jours le 16 Avr 2024

De nombreux salariés ressentent un profond sentiment de mal-être, d’isolement, et de fortes pressions dans le milieu professionnel. Cette situation s’explique souvent par un environnement de travail toxique, souvent discret, voire invisible. Le harcèlement est en effet une pratique néfaste que l’on rencontre souvent en entreprise. Il peut s’avérer difficile de l’identifier, alors que ce phénomène nuit progressivement à la productivité et à la performance des collaborateurs. Voilà pourquoi il est utile que vous sachiez pourquoi vos collaborateurs ont peur de leur hiérarchie, dans un contexte de harcèlement.

Le harcèlement, un sujet tabou au travail ?

De nombreux salariés pensent que le harcèlement, sous toutes ses formes, est un sujet tabou en entreprise. La victime n’ose donc en parler à qui que ce soit. Pourquoi ce silence ? Il faudrait pour cela connaître les perceptions que vos collaborateurs ont du harcèlement :

·       La victime n’ose pas se confier, de peur d’être jugée et non comprise. « Je ne veux pas que les gens autour de moi apprennent que j’ai été victime de harcèlement parce que c’est humiliant ».

·       La victime craint des représailles si elle réagit contre le harceleur. «  Si je dénonce X, il va se venger de moi, tôt ou tard ».

·       La victime ne dénonce pas le harceleur, de peur de perdre son emploi. « Si on apprend que X me harcèle tout le temps au travail, ça aura un impact négatif sur mon travail et ma carrière ». 

      Peur de l’opinion et des commentaires malveillants d’autrui

      « Qu’en-dira-t-on ? » C’est souvent la question qui vient à l’esprit de la victime. En effet, cette dernière peut penser que son supérieur hiérarchique va la réprimander, ou la juger comme une personne qui se laisse faire. Elle peut croire également que son chef doutera de ses accusations, et lui demandera des preuves. Elle décide donc d’adopter une stratégie passive et attendre que le harceleur cesse ses actes, ou qu’un autre collaborateur soit témoin du harcèlement qu’elle subit.

      Le problème dans ce cas, c’est que le harcèlement va engendrer une perte de confiance et d’estime de soi si la victime ne prend pas de décision ferme. Et si un tel cas se présente, elle va se mettre à  l’écart de tout (des collaborateurs, du travail, des amis…) à force de se sentir mal dans sa peau.

        Lire aussi : RH : un métier qui tend vers le tout digital ?

        Peur d’agressions et de vengeance de la part du harceleur 

        Dans une entreprise, une victime de harcèlement préfère garder le silence, et c’est surtout le cas quand il s’agit d’un harcèlement sexuel. Elle ne souhaite pas dénoncer le harceleur par crainte d’agression ou de vengeance. A cet effet, non seulement elle ne se sent plus en sécurité au travail, mais en plus elle est angoissée en permanence. Cette situation de stress peut évidemment affecter sa productivité, mais son attitude passive risque en plus de faire empirer les choses, car le harceleur ne s’arrêtera jamais. 

        Peur de perdre son travail

        Quand le harceleur est un supérieur hiérarchique, la victime se tait par peur de perdre son emploi. En effet, c’est une situation compréhensible puisque l’autre a le pouvoir d’agir directement sur votre travail, donc sur votre carrière. Le harceleur profite donc de son statut de dirigeant pour exercer menaces et pressions sur son employé. Ce qui est accablant, c’est que certaines entreprises passent souvent ce genre de situation sous silence, afin de préserver leur image et leur notoriété.

        Inculquez à vos collaborateurs les bonnes pratiques

        Vous l’aurez compris, le harcèlement en milieu de travail n’est pas toujours visible, mais peut affecter le niveau de performance des salariés qui en souffrent. La victime n’assure plus ses tâches convenablement, sa santé se dégrade, et l’ambiance en interne devient toxique. Et c’est justement pour éviter de telles situations que les responsables des ressources humaines doivent prendre des mesures strictes.

        En tant que responsables, il est de mise que vous organisiez une formation  harcèlement moral au travail. Cette formation consiste à informer vos collaborateurs des comportements et actions inadmissibles dans votre société. Faites un rappel des règlements intérieurs, ainsi que des sanctions encourues en cas d’infraction. Donnez la parole aux salariés. Encouragez-les à partager leurs opinions et leurs expériences. Si possible, faites même venir des experts en formation risques humains et planifiez une conférence portant sur le harcèlement en milieu professionnel.

        S’il y a eu un cas réel de harcèlement, menez des investigations et mettez en suivi le présumé coupable. N’hésitez pas ensuite à prendre des sanctions disciplinaires contre le harceleur si vous disposez de preuves irréfutables à son encontre. Vous pouvez lui donner un avertissement verbal, puis écrit, pour commencer En cas de récidive, vous êtes dans vos droits de procéder à une mise à pied ou un licenciement, selon la gravité de l’acte.

        Sachez toutefois que vous pouvez prévenir le harcèlement de manière efficace, en faisant appel à REVERTO. Cette entreprise utilise en effet la réalité virtuelle, et met des casques VR à la disposition de vos salariés, pour leur permettre de visionner un film en 360 degrés, basé sur une expérience immersive et interactive. En plus de l’impact de cette technique sur la conscience des collaborateurs, cette méthode s’avère efficace pour mieux comprendre la psychologie des harceleurs et des victimes. 

        NOS BLOGS
        Démystifier le sexisme et ses manifestations diverses
        Blog

        Vous avez signé une charte diversité, et maintenant ?

        Vous avez signé une charte diversité
        Blog

        La qualité de vie au travail : un enjeu majeur pour les RH de demain

        La qualité de vie au travail un enjeu majeur pour les RH de demain
        Blog

        Le burn-out post Covid, pourquoi ça vous coûtera cher ?

        Le burn-out post Covid
        Blog

        Chargés de diversité, pourquoi devez-vous impérativement vous tourner vers des outils innovants ?

        Chargé de diversité outils innovants